20 mars 2016
Axel Pasqualini

Axel Pasqualini Associé · Directeur

"Les valeurs du sport en entreprise", rencontrez Pierre, développeur et handballeur de choc!

Salut Pierre, parle-nous un peu de toi.

J’ai grandi au Sappey en Chartreuse dans un petit village au-dessus de Grenoble. Dès mon plus jeune âge j’ai toujours été fasciné par l’informatique. A l’époque, j’ai acheté le premier ordinateur de la maison, je me souviens c’était un Intel 486 DX, une foudre de guerre à l’époque.

Passionné de sport et de montagne, je pratique le handball en compétition pour l’équipe de Lausanne. J’essaie d’appliquer les valeurs de ce sport au quotidien et dans mon travail : esprit d’équipe, fair-play, loyauté, engagement, solidarité, amitié, respect, générosité.

D’un point de vue professionnel, après un diplôme de technicien supérieur en télécommunication et réseau, je suis directement entré dans le monde du travail en commençant comme « hotliner », puis technicien réseau et système.

Après deux ans comme technicien, l’heure était venue pour moi de relever de nouveaux défis et de me projeter dans le futur pour finalement m’orienter vers le développement d’applications. J’ai repris mes études pendant trois ans pour finalement valider un master en Méthodes Informatiques Appliqués à la Gestion d’Entreprise (MIAGE) à Grenoble.

« Je préfère construire que réparer ! »

Lors de mon stage dans une startup de l’EPFL Quantis International, j’ai rencontré Axel et Raphaël, mes partenaires chez Apptitude. Nous étions tous les trois dans la même équipe du service recherche et développement (R&D). Voisins de bureau et à force d’échanges d’idées pour changer le monde à la pause café, nous avons appris à devenir plus que des collègues. C’est de cette alchimie qu’est née Apptitude sous l’impulsion d’Axel.

Pourquoi Apptitude? (et pas une autre entreprise)

Les grandes entreprises et multinationales ne m’ont jamais attirées. Je ne veux pas être un numéro et quelques chiffres dans un rapport annuel. J’ai donc rejoint le projet d’Apptitude premièrement par challenge mais aussi pour

  • Créer un projet d’entreprise qui correspond à mes valeurs.
  • Les copains
  • Ne pas porter de cravate (rire)

Quel sont ton rôle et ta mission dans l’entreprise? Qu’est ce qui te motive le plus?

Pour la partie opération je suis développeur sénior PHP/Symfony2, JavaScript et iOS. Au delà du développement pur, j’ai aussi un rôle dans l’avant-vente technique pour l’analyse de faisabilité et l’estimation des projets.

En ce qui concerne les aspects plus stratégiques, j’ai bien entendu un rôle décisionnel. Je fais en sorte de partager mes idées afin de faire évoluer une vision d’entreprise, avec mes deux autres associés.

Ce qui me stimule dans mon métier – au-delà des aspects purement techniques – c’est d’apprendre sur nos clients, de comprendre leurs besoins, leur métier, leurs processus et leur problématique.

« Découvrir et apprendre comment les différents secteurs d’activité de nos clients fonctionnent. »

Quels sont les tendances dans ton domaine de compétence?

Dans le développement, plusieurs tendances sont à l’honneur en ce moment :

  • JavaScript s’impose en force avec la création de frameworks front-end très réactifs et riches comme AngularJS et EmberJS ; parfaitement intégrés avec un back-end NodeJS avec Express.
  • Les back-end RESTFUL, c’est-à-dire des backend qui fournissent seulement des API aux différents clients (site web / app / services tiers). Aujourd’hui, toute App moderne en ligne propose des APIs RESTFUL.
  • Les outils de développement Cloud comme Parse (par Facebook), Stripe (concurrent de Paypal) ou Backand.

Quelles sont tes applis préférées ?

SoundCloud pour bosser sans être dérangé, ou égayer le chemin du travail avec les dernières tendances musicales. Sinon globalement j’utilise de manière régulière Uber, Zattoo et sa télécommande, puis les grands classiques comme Whatsapp ou Facebook

Quels sont les 3 outils indispensables dans ton travail ? Pourquoi ?

  • Mon cahier : J’adore réfléchir, penser et poser les concepts, les architectures et les modèles sur des supports non digitaux.
  • Skipper18 : C’est l’étape qui vient après le cahier et le crayon, c’est un outil qui permet de modéliser visuellement les données et de créer de manière automatique les fichiers de base d’un modèle de données. Cet outil me fait gagner un temps précieux, puisque la création de ces fichiers est souvent longue et surtout rébarbative.
  • Capifony (déploiements automatisés de projet Symfony2) : une fois le script de déploiement mis en place, les mises à jour du code se font de manière extrêmement simple.
  • Et bien entendu les outils indispensables de tout développeur web (Git / Firebug / Sublime Text)

Quelles entreprises ou personnes t’inspirent dans ton travail ?

Dans le monde des agences web, j’essaie de m’inspirer de l’agence Liip. Cette entreprise a une très bonne philosophie managériale, mais aussi une très bonne approche en matière de gestion de projet Web et de contribution à la communauté open-source.

Une entreprise qui me plaît beaucoup quant au management est l’entreprise Gore-tex. Afin de rester innovante et agile, cette entreprise a préféré un modèle à plat, basé sur des petites équipes projet plutôt qu’une grosse structure hiérarchique. Je trouve que ce type d’organisation évite les longs processus décisionnels et encourage les collaborateurs à s’impliquer davantage dans l’entreprise. C’est donc clairement un idéal vers lequel je souhaite tendre.

Quels blogs liés à ton domaine recommanderais-tu ?

Plutôt que de suivre des blogs techniques, je préfère de loin suivre certains comptes Twitter liés à la technologie comme Mike Bostock, HTeuMeuLeu, Korben, NextImpact, Ionic, ou encore socketIO.

Que fais-tu lorsque ton ordinateur est éteint ?

Une fois parti du travail, je ne rallume pas d’écran d’ordinateur. Deux fois par semaine je vais jouer au handball pour me vider la tête. Pour le reste de mon temps libre, j’ai un projet de fabrication d’un photomaton avec des amis. Le weekend, lorsque la météo s’y prête, je vais au ski ou faire de la planche à voile sur le lac Léman.

Tes citations favorites:

« Mieux vaut prévenir que guérir »

« Le problème se trouve (souvent) entre la chaise et le clavier »