17 février 2021

Comment rédiger le cahier des charges de votre application web ou mobile ? - version augmentée !

Building your app - infographic

Nous avons reçu de nombreux retours de personnes pour qui la première version de cet article publié en février 2017 avait pu être utile. Trois années plus tard (jour pour jour !), nous avons souhaité mettre à jour cet article en y ajoutant plus de conseils et de compléments.

Que votre projet soit web ou mobile, le cahier des charges est le document qui décrit votre projet d’application ou produit digital. Aujourd’hui encore, son importance est sous-estimée dans les contacts que j’ai regulièrement avec des clients potentiels. Dans cet article, nous allons voir pas à pas comment rédiger un cahier des charges dans le but d’obtenir des offres idéalement formulées auprès de prestataires en développement :

  • À quoi sert un cahier des charges ?
  • Comment je commence ? Quelle structure ?
  • Un exemple COMPLET à télécharger et remplir

 

Quel est le but d’un cahier de charges ?

Le cahier des charges est avant tout l’expression de votre idée synthétisée sur un document. C’est un excellent exercice pour mettre vos besoins en ordre, avec une structure qui laisse le moins de zones d’ombres possibles. Stop les feuilles volantes, les gribouillis sur la nappe du restaurant ou le Post-It qui traîne depuis 6 mois sur votre bureau.

Grâce à cette base de compréhension, vous allez pouvoir faire une demande d’offre auprès d’une agence de développement. C’est le document qui va permettre au prestataire d’estimer précisément les coûts et les délais de votre projet. Nous vous conseillons donc de prévoir quelques heures pour avoir une base la plus complète possible. Plus votre cahier des charges sera précis et complet, plus les offres que vous obtiendrez le seront !

Achèteriez-vous cette maison sur la base de cette offre ? Si non, continuez à lire…

note-4

Comment commencer votre cahier de charges ? Quelle structure utiliser ?

Cela prend un peu de temps, mais ce n’est pas sorcier de rédiger un bon cahier des charges. Il n’y aucun prérequis technique pour arriver à une version satisfaisante et complète. C’est une tâche que vous ne devez pas sous-traiter, c’est votre business, votre projet, qui mieux que vous pour en parler ? Cependant, n’hésitez pas à le faire relire par des personnes de confiance ayant différentes compétences.

Ci-dessous, une proposition de structure accompagnée de nos conseils :

 

1. Introduction

Vous vous lancez dans un projet d’application mobile ou plateforme web avec une agence. C’est une nouvelle relation de travail, il est donc important d’apprendre à se connaître et valider d’intérêt de votre interlocuteur pour votre projet.

Qui êtes-vous ? Parlez-nous de vous, de votre parcours / carrière, vos expertises, votre vision d’entrepreneur. Parlez-nous de votre (future) entreprise. Que fait-elle? Services, produits, historique, taille et ses spécialités. Quelles sont vos compétences ou celles de votre équipe ?

Pourquoi ? Quels sont les objectifs, à plus ou moins long terme, de ce projet ? Quelles sont vos attentes ? Autant d’un point de vue utilisation que financier. Pour qui ? À qui votre projet s’adresse-t-il ? Quelle sera l’audience qui utilisera votre application ou votre plateforme ? Avez-vous identifié votre marché ? Qui sera client, qui sera utilisateur ?

Est-ce que des initiatives proches de votre projet existent déjà ? Qui sont vos compétiteurs ? Que font-ils de mieux ou de moins bien ? Qu’aimez-vous chez eux ? Quels sont leurs modèles d’affaires ? Existe-t-il des concepts que vous souhaitez reprendre ?

Comment allez-vous monétiser votre solution ? Quel modèle d’affaires ? Quel est le prix du produit ou du service ?

 

2. Spécifications fonctionnelles

Fonctionalités et contenus
Pour offrir un service ou un produit à votre utilisateur, il est nécessaire de réaliser un certain nombre d’activités clés sur votre application ou votre plateforme. Par exemple, pour un service de livraison à domicile, le client devra au minimum choisir un produit et renseigner une adresse de livraison.

Quelles sont les activités clés ? Quel est leur ordre de priorité pour rendre le service minimum, souhaitable voire même rêvé ?

À partir de ces activités, il faut identifier les différentes fonctionnalités du produit digital. Cette partie est la plus importante de votre cahier des charges. Elle décrit les fonctionnalités attendues le plus précisément possible. Vous pouvez décrire vos fonctionnalités de différentes manières possibles. Dans notre exemple de livraison, pour l’activité utilisateur de choisir un produit, il faudra considérer au moins les fonctionnalités suivantes :

  • Afficher le produit à l’utilisateur et ses caractéristiques
  • Afficher une liste des produits (le cas échéant)
  • Permettre à l’administrateur (vous!) de renseigner ses produits

C’est le strict minimum pour cet exemple, mais évidemment on sera tenté de se projeter beaucoup plus loin dans ce projet avec d’autres exemples de fonctionnalités comme :

  • Permettre à l’utilisateur de trier/filtrer les produits
  • Permettre à l’utilisateur de comparer deux produits
  • Suggérer des produits similaires à l’utilisateur
  • Importer une grande quantité de produits à partir d’un tableur Excel
  • Notifier l’utilisateur lors de l’ajout de nouveaux produits

 

3. Spécifications techniques

À ce stade du projet vous n’avez peut-être pas de préférences techniques ou pas assez de connaissances pour les exprimer. C’est normal et nous pouvons vous aider à comparer les différentes options qui s’offrent à vous pour faire un choix éclairé.

Dans le cas où vous avez des préférences ou des contraintes par rapport aux choix technologiques : quelles sont-elles ? Si votre projet est déjà en place, quelles sont les technologies utilisées (frontend, backend, base de données…) ?

  • Choix technologiques
  • Hébergement, sécurité et serveurs
  • Authentification et sécurité
  • Publication (application mobile)
  • Traitement des données
  • Maintenance et support
  • Matériel compatible (smartphone, IoT, PC/Mac, etc.)

 

4. Spécifications non-fonctionnelles

Un projet d’application mobile ou de plateforme web est loin de se résumer à seulement de la technologie et du code. Il est important de prendre en compte et d’exprimer vos attentes non-fonctionnelles pour votre projet.

Comment vos utilisateurs vont-ils avoir accès à votre application web ou mobile ? Dans quelle(s) langue(s) votre projet doit-il être prévu ? Est-ce que votre projet requiert des certifications ou mécanismes de sécurité spécifiques ? Avez-vous pensé aux aspects légaux de votre projet ? Est-ce que votre système doit répondre à certains critères réglementaires ?

  • Usabilité
  • Compatibilité
  • Langues et traductions
  • Sécurité
  • Légal et réglementation

 

 5. Budget

Certainement la partie la plus sensible de votre cahier des charges. Il est courant de rencontrer des personnes qui ne souhaitent pas dévoiler leur budget. Or cela est contreproductif pour les deux parties. Une agence digne de ce nom essaiera toujours de trouver la meilleure solution pour votre budget, pour autant que votre fourchette soit réaliste. Vous n’allez pas au restaurant (en Suisse) avec 5.- dans la poche, même chose lorsque vous cherchez un appartement ou que vous changez de voiture : vous avez toujours une tranche de prix en tête.

Si vous n’avez vraiment aucune idée, voici des ordres de grandeur (non engageant hein ! 😉) :

Application mobile – entre 50’000 et 150’000

Plateforme web – entre 50’000 et 150’000

Prototype interactif et design d’interface – entre 10’000 et 20’000

Si votre budget est particulièrement limité, n’hésitez pas à l’indiquer. Il y a certainement des simplifications que nous pouvons identifier ensemble sans pour autant s’éloigner des objectifs de votre projet. Il est intéressant également de raisonner par versions, et de repenser l’ordre des priorités dans ce cahier des charges.

Aussi, si vous êtes en train de lever des fonds ou que votre budget n’est pas encore sécurisé (i.e. pas sur un compte bancaire), une agence peut vous aider dans cette démarche. Avec un prototype interactif, nombreuses sont les Startups qui passent par cette étape pour valider les premières hypothèses, faire une étude de marché ou renforcer leur business plan avec un premier livrable concret.

 

6. Délais de réalisation

Quels sont vos délais et avez-vous certains impératifs, par exemple un événement ? Cette question est très importante car on a toujours tendance à vouloir « au plus vite » voire « hier ». Il faut cependant être réaliste, la qualité demande du temps et les délais de réalisation peuvent aussi devenir un paramètre influent sur le budget. De manière réaliste, quel temps pouvez- vous vous permettre d’investir dans ce processus collaboratif ?

En phase de début de projet, il est courant de proposer différents ateliers participatifs pour définir et modéliser ensemble les aspects fonctionnels et graphiques du projet. C’est un moment pendant lequel vous voudrez certainement prendre du temps pour cogiter et itérer. Comptez au minimum 1 mois pour cette phase et plus encore selon vos disponibilités et la compléxité de votre projet.

En fin de projet, la phase de test est capitale et peut s’étendre sur plus d’un mois. C’est là que vous validerez la réception de votre produit et de sa garantie. Là aussi, nous vous conseillons vivement de prendre votre temps pour ne rien laisser passer.

Application mobile – entre 3 et 6 mois

Plateforme web – entre 3 et 6 mois

Conception et design d’interface – entre 1 et 2 mois

« Multiplier les ressources pour accélérer le développement » Oui mais… non.

Si votre projet s’étale sur plus de 3 mois alors il est intéressant de mettre plus de 2 développeurs sur votre projet. En-deçà, vous augmentez les heures de coordination, de meeting et de correction de bugs. Comme dirait Brooks : « 9 femmes ne font pas un bébé en 1 mois ».

 

7. Conditions d’offre

Demander des offres (2 à 4 max) à plusieurs prestataires est courant. Cependant comme tout jeu, il est toujours plus juste d’en connaître les règles. Aussi, nous vous invitons à décrire les conditions de votre demande d’offre.

  • Nombre de participants
  • Type de prestataires (indépendant, agence, grande entreprise, nearshore/offshore)
  • Personne de contact
  • Délai des questions / réponses
  • Critères de décisions
  • Date de prise de décision du choix du prestataire
  • Date de démarrage

 

8. Notre modèle à télécharger

Démarrez la rédaction de votre cahier des charges et retrouvez plus de conseils encore :

Télécharger le modèle complet au format PDF ou WORD.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations à ce sujet. ou si vous souhaitez être accompagnés sur la rédaction de votre cahier des charges.